L’oie


Depuis plusieurs dizaines d’années, la Pologne est réputée pour sa production d’oies nourries à l’avoine, particulièrement appréciées de nos voisins occidentaux en période de Noël. Les oies sont nourries exclusivement d’avoine pendant les trois dernières semaines avant leur abattage. C’est de là que vient le goût extraordinaire de ces oies appelées « kołudzka ».

Parmi tous les types de volaille, l’oie est celle qui a la plus haute valeur santé. Elle est avant tout source de protéines facilement assimilables, les acides aminés y sont présents à hauteur de 23%, c’est-à-dire plus que dans ls autres types de volaille. Contrairement à l’opinion courante, la viande d’oie n’est pas du tout grasse : dans 100 g d’oie nourrie au grain, il n’y a qu’à peine 4 g de graisse, c’est-à-dire beaucoup moins que dans le poulet (9 g) ou dans un filet de porc maigre (10%).

De plus, cette graisse est bonne pour l’homme car elle contient de grandes quantités d’acides gras polyinsaturés, ce qui rapproche sa composition de celle de l’huile d’olive. La viande d’oie contient beaucoup de minéraux : potasse, phosphore, magnésium et fer, et beaucoup de vitamines, en particulier du groupe B.

Nous fournissons des oies entières nourries au grain calibrées et emballées dans des sacs thermorétractables, et également des cuisses et des filets emballés sous vide.

Nous fournissons aux marchés hong-kongais et chinois des pattes, des ailes et des abats d’oie.
ges-plansza